Dog lady #2: Elise et Chuck

Dog lady

Pour fêter les 6 mois du blog, nous inaugurons une nouvelle série intitulée « Dog Lady » dans la rubrique Inspiration. Une Dog Lady est une jeune femme qui, comme moi et peut-être comme vous, vit une histoire hors du commun avec son chien. Nos routes se sont croisées dans la vraie vie ou sur les réseaux sociaux. Leurs parcours m’ont touchée et c’est pour cela que je voudrais les partager avec vous.

La deuxième Dog Lady que je vous propose de découvrir est Elise, future enseignante. Elle m’a contactée sur Facebook car elle suivait mon blog et nous avons beaucoup échangé sur notre grand point commun: voyager avec un chien. Maintenant qu’on vit sur le même continent, on espère se rencontrer 🙂 Mais en attendant, voici son histoire…  

1- Elise c’est…

Jeune femme de 27ans,  étudiante en master de l’Enseignement sur Cayenne (en Guyane), je me prépare à être enseignante en plein cœur de l’Amazonie chez les différents peuples Amérindiens (Tekos, Wayanas, Kali’nas…).  Après avoir obtenu une licence et travaillé quelques années en tant que serveuse,  boulangère et animatrice, j’ai réalisé un tour d’Europe pendant un an et demi dans un camion des années 1970 ! Depuis le virus du voyage coule dans mes veines !

2- Chuck c’est…

Chuck (Norris !) est un berger du Caucase, rencontré tout bébé en République Tchèque. Il a bientôt 2 ans et n’a pas fini de grandir ! Ce sont des races russes utilisées pour l’attaque et la protection des goulags. Ses parents font 90 kg pour 1 m au garrot ! Son père est champion d’Europe d’attaque (une discipline un peu bizarre). Ce n’est en fait qu’un gros nounours très collant avec un caractère en or !

Elise1

Elise avec Chuck encore petit

3- Comment Chuck est-il entré dans ta vie?

J’ai toujours eu des chiens, des gros chiens type Beauceron. Avoir un chien qui m’accompagne quotidiennement me manquait terriblement! Lors de notre tour d’Europe, nous sommes tombés nez-à-nez avec un chien… IMMENSE! J’ai eu le coup de foudre: ma famille devait s’agrandir. Un ami rencontré sur place nous présente à un élevage mais pour moi c’était hors de question: j’avais toujours dit que je prendrai un chien trouvé dans un refuge et qui plus est un bâtard. Mais c’était trop tard, je venais de flasher sur Chuck. L’élevage très familial, de vrais passionnés avec qui je suis toujours en contact, m’a mise en confiance. Cela ne ressemblait en rien aux élevages en caves si connus. Chuck s’installe alors dans nos vies!

4- Tes proches ont-ils compris ton choix?

Beaucoup de personnes de mon entourage n’ont pas compris ce que je venais de faire : « un voyage et un chien ? Ce n’est pas compatible ! »  D’autant plus que, lorsque je suis rentrée en France après ce tour d’Europe, je venais de prendre une grande décision : partir vivre en Amérique du Sud, en Guyane… et avec Chuck! Aujourd’hui, je prouve à beaucoup de gens qu’on peut concilier voyage, projet professionnel, déménagement, sans avoir à abandonner son chien dans un refuge, sur un bord de route ou attaché en pleine forêt…. Aujourd’hui, Chuck est d’un très grand soutien dans les moments durs et un vrai complice dans les joies quotidiennes… Il est bien plus efficace qu’un psy !

Dog lady

5- Comment tu t’organises pour voyager avec Chuck?

Même s’il a traversé une dizaine de pays, Chuck n’est pour l’instant pas sorti d’Europe… Ça facilite c’est sûr. Les vaccins, le passeport et un certificat de bonne santé (valable 10 jours) permettent de passer les frontières.  Je dirai même que je n’ai présenté ses papiers qu’à deux postes de douanes ! Et pour prendre l’avion pour l’Amérique du Sud, l’hôtesse avait même oublié de me les demander ! Cependant pour le passage de frontières plus délicates, il faut se munir d’un tirage sérique des anticorps antirabiques sans quoi vous serez bloqués (voir le chien euthanasié). Certains pays mettent les chiens en quarantaine. Mais ce n’est quarantaine que de noms : ce n’est plus 40 jours mais 7 jours de surveillance avec visites et balades quotidiennes possibles. Par contre il est bon de se renseigner au maximum sur les maladies courantes que peuvent avoir les chiens sur le continent. Quant à l’avion, le prix du billet est celui d’un bagage et le chien « plane » pendant tous le voyage (attention à ne pas donner de calmants au chien : la prise d’altitude fait déjà assez baisser la tension artérielle et l’addition de calmants à l’altitude peut entrainer la mort).

6- Quel conseil donnerais-tu aux personnes qui hésitent à voyager avec leur chien ?

Beaucoup d’hôtels acceptent les chiens sans supplément. L’avion et les transports sont très bien vécus par les chiens même s’ils n’ont pas plus l’habitude que ça. C’est bien moins cher que l’on s’imagine (10€ Marseille-Paris et 70€ Paris- Cayenne). Il ne faut pas énormément de papiers et pas de visa c’est plutôt facile ! En fait, vous n’avez plus d’excuses pour laisser votre chien chez belle-maman pendant votre voyage !

Dog lady

7- Quelle est l’aventure la plus mémorable que vous ayez vécue ensemble ?

J’ai toute une liste ! Faire du kayak en Croatie avec sa casquette entre ses deux oreilles, dormir dans un carbet chez le peuple des Hmongs, prendre le TGV et vomir sur la moquette, ouvrir le défilé des Miss Guyane: se faire applaudir et passer à la télé,  regarder le décollage d’Ariane 5 sur la plage en lui faisant de grosses papouilles…

8- Quelle destination rêves-tu d’explorer avec Chuck ?

L’Amérique du sud ! Puis les Etats-Unis et l’Océanie ! Un beau programme sur quelques années !

Dog lady

9- Où vivez-vous actuellement ?

Aujourd’hui nous vivons en Amérique du sud, en Guyane. Ca fait 6 mois que nous y sommes avec Chuck. J’y suis car j’ai repris mes études de professeur. Je finis normalement cette année.

10- Quels sont vos projets ?

L’année prochaine, je pars enseigner au fin fond de l’Amazonie, dans le parc amazonien chez les Wayanas. 5 jours de pirogue pour atteindre le village des Amérindiens! Et Chuck dans une pirogue… Je le vois bien! Et dans trois ans, l’objectif est de reprendre une pause pour faire le tour d’Amérique du sud, avant de m’installer en Nouvelle Calédonie. Enfin, ça c’est pour dans longtemps!

Retrouvez Elise et Chuck sur leur page Facebook et leur compte Instagram.

Merci à Elise pour avoir répondu à nos questions et nous avoir autorisé à publier ses photos!

Contenus @ The Tropical Dog 2015-2017 – Photos @ Elise Baw

Suivez-nous sur  logo facebook   logo-insta   

 

3 Comments

  • Janet dit :

    Super! J’aime bien cette série, on est vraiment entre ‘doggy people’ ici.
    « ….prendre le TGV et vomir sur la moquette.. » m’a fait bien rire 🙂
    Tranquilisants en avion… bon à savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *