Vagabondage

Isabelle Eberhardt

Avez-vous déjà entendu parler d’Isabelle Eberhardt? C’est une femme fascinante!

Elle est née en Suisse en 1877 dans une famille d’origine russe. Sa passion pour l’Orient se déclare très tot et elle commence à apprendre l’Arabe. En 1897, la jeune fille de 20 ans s’installe en Algérie, sous colonisation française, avec sa mère, qui décède quelques mois plus tard. Entre temps, Isabelle s’est convertie à l’Islam. Cette aventurière mystique, qui vit comme une nomade au Maghreb, se déguise souvent en homme, se présentant comme Mahmoud Saadi. En 1901, elle se marie à un soldat Algérien, mais elle meurt 3 ans plus tard, à l’age de 27 ans, dans une inondation soudaine d’un oued en plein désert. Une vie courte mais intense. Un destin fulgurant.

Cette écrivain énigmatique n’a jamais cessé d’écrire sur le désert qu’elle aimait profondément, sur son mode de vie à contre-courant, sur le vagabondage. Elle publie quelques articles et nouvelles de son vivant comme journaliste, mais la majorité de son oeuvre (plus de 2000 pages) est publiée à titre posthume.

Parmi ses plus célèbres citations figure celle-ci: «Nomade j’étais, quand toute petite je rêvais en regardant les routes, nomade je resterais toute ma vie, amoureuse des horizons changeants, des lointains encore inexplorés.»

J’ai découvert ses écrits par hasard sur internet et sa liberté de pensée a immédiatement résonné en moi. J’ai rarement lu une telle ode à la solitude, une telle invitation puissante au voyage, un tel éloge du vagabondage! J’aimerais partager cet extrait avec vous.

Vagabondage txt

Alors, est-ce que ce texte titille votre envie de partir?

En savoir plus sur Isabelle Eberhardt: voici une biographie complète.

Suivez-nous sur  logo facebook   logo-insta   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *