Comment voyager en avion avec son chien

Voyager en avion avec un chien

Je voyage avec ma chienne Shark depuis 2014de l’océan Indien à l’Afrique du Nordpuis en Europe et enfin en Amérique du Sud. Ensemble, nous avons visité 9 pays et avons embarqué sur 14 vols: 5 vols nationaux (1-2 heures chacun), 6 vols internationaux (3-6 heures chacun) et 3 vols intercontinentaux (8-12 heures chacun). J‘ai donc une certaine expérience de comment voyager avec un chien en avion. 

Vous avez certainement dû avoir de mauvais échos sur le transport d’animaux en soute d’avion. Cependant, les règles de sécurité ont bien évolué depuis quelques années et je pense qu’aujourd’hui transporter son chien sur certaines compagnies est désormais sûr à condition de respecter à la lettre toutes les consignes. Le risque zéro n’existe nul part mais il est possible de le réduire considérablement et cela commence par bien s’informer. 

Comme la majorité des questions que je reçois portent sur ce sujet, j’ai essayé de synthétiser tout ce qu’il faut savoir avant de voyager avec son chien par avion. L’objectif est de vous donner le maximum de renseignements et de conseils fondés sur mon expérience et mes recherches afin de vous aider à faire le meilleur choix pour votre chien et lui offrir les meilleures conditions de transport. 

SECONDE PARTIE: LE VOYAGE

[ Lire la première partie de l’article: avant le voyage ]

1- VISITE VETERINAIRE

Il faut rendre visite à son vétérinaire dans un délai de 5 à 10 jours avant le voyage (selon la compagnie aérienne) afin de se faire délivrer un certificat sanitaire pour son chien. Ce document est obligatoire pour voyager en avion avec son chien. Il certifie que votre animal est en bonne santé et apte à voyager. Assurez-vous que le document soit rédigé dans la langue de votre destination ou au moins en anglais. Il existe un modèle de certificat international disponible en plusieurs langues que vous pouvez acheter ici.

2- LA VEILLE DU VOYAGE

La veille du voyage, assurez-vous que tous les documents de votre chien sont dans le sac que vous emporterez en cabine. Personnellement, je scanne toujours tous les documents et me les envoie sur mon email, en plus de garder des copies dans ma valise au cas où les originaux se perdaient. Checkez toujours que la cage de transport de votre chien soit au complet (bol d’eau fixé à la grille, liens en plastique pour renforcer la porte, jouet préféré, couverture, autocollant avec vos coordonnées).

3- A L’AEROPORT

Assurez-vous d’arriver à l’aéroport à l’avance. Généralement, les compagnies aériennes vous demandent d’arriver 3h avant pour un vol international et 2h avant pour un vol national. Certains aéroports disposent d’un comptoir spécial pour les personnes qui voyagent avec un animal, d’autres non. Quoi qu’il en soit, renseignez-vous sur la procédure à suivre au comptoir de votre compagnie aérienne.

Par expérience, je sais qu’il peut être nécessaire de se rendre à 3 comptoirs différents: le premier pour vous enregistrer, le deuxième pour payer les frais de transport de votre chien, le dernier pour l’embarquer. Pour gagner du temps, il est possible de payer les frais de transport auparavant auprès de sa compagnie aérienne, en agence ou via le service client. On vous demandera le poids de l’animal, sa race, son âge et les  dimensions de la cage.

Comme tout le monde, je pensais que les animaux étaient endormis pour voyager en soute. En réalite, c’est une légende. Sur les conseils de mon vétérinaire, Shark n’a jamais pris le moindre médicament pour voyager en avion. D’ailleurs la plupart des compagnies, comme Air France, refusent d’embarquer un chien endormi ou somnolent. Demandez toujours conseil à votre vétérinaire, surtout si votre chien est de nature stressée.

Enfin, assurez-vous d’avoir assez de temps pour promener une dernière fois votre chien avant de l’amener au comptoir d’embarquement. Afin de réduire le temps d’enfermement de ma chienne dans sa cage après avoir effectué notre check-in, je demande toujours si je peux la ramener à l’heure limite d’enregistrement. Selon si c’est un petit ou grand aéroport, un vol national ou international, il faut ramener le chien au comptoir entre 1h et 1h30 avant le vol. Comme j’arrive toujours à l’aéroport avec beaucoup d’avance pour avoir l’esprit tranquille, ça me donne le temps de nous enregistrer et de nous  détendre à l’extérieur pendant au moins 30 minutes. Avant de l’embarquer, n’oubliez pas de remplir son bol d’eau. Je n’insisterai jamais assez sur l’importance de permettre à son chien de boire avant, pendant et après le vol, En effet, les animaux comme les humains se déshydratent très vite en altitude. C’est d’ailleurs la cause principale de décès d’animaux lors de voyage. Comme je l’explique d’ailleurs dans cet article, l’eau que vous versez dans le bol de votre chien est souvent renversée avant même que la cage n’arrive dans l’avion à cause des manipulations pas toujours délicates. Je vous conseille donc d’acheter un bol profond (environ 20-25 cm) de la largeur du museau de votre chien. Encore mieux, si vous avez le temps de l’y habituer, vous pouvez trouver des bouteilles spéciales avec un embout type biberon qui se fixe à la porte de la cage (voir photo ci-dessous). Enfin, un gros câlin et quelques mots pour le rassurer avant de l’enfermer dans sa cage de transport et c’est parti! 🙂

voyager en avion avec son chien

Ce que j’ai pu trouvé dans une animalerie aux Etats-Unis

4- A BORD

Dès que j’embarque dans l’avion, je demande TOUJOURS à un membre de l’équipage de vérifier que mon chien a été embarqué et que le pilote est informé de sa présence en soute. Je ne suis pas tranquille tant que je n’ai pas la confirmation. On peut me prendre pour une control freak mais imaginez un instant que votre chien ne soit pas embarqué sur le même vol que vous? Des heures voire des jours d’attente dans un hangar d’aéroport sans personne pour en prendre soin… Jamais je ne prendrais ce risque!

Bon, depuis je me suis renseignée et en réalité, il existe des protocoles de contrôle pour que l’animal soit toujours embarqué sur le même vol que le propriétaire. Je l’ai appris à l’aeroport de Lima au Pérou ou après avoir enregistré mon chien et passé tous les contrôles, j’ai raté mon avion à cause d’un changement de salle d’embarquement de dernière minute. Le cas de l’aéroport de Lima est particulier car, pour les vols nationaux, ils n’annoncent pas les départs et pas toujours les changements de portes et n’appellent pas les passagers manquants. Il faut surveiller constamment les écrans. Je ne le savais évidemment pas et attendais à la porte d’embarquement annoncée sur mon billet… Bref, le vol est parti sans moi et je pensais que ma chienne aussi! Je vous laisse imaginer mon angoisse absolue! Mais on m’a vite expliqué que si un voyageur n’embarque pas sur le vol pour quelque raison que ce soit, ses bagages et son éventuel animal sont débarqués. Question de sécurité. Bon à savoir!

5- A L’ARRIVEE

Une fois que vous débarquez, la cage de transport sera très probablement délivrée sur le tapis des bagages hors dimension ou un agent l’apportera sur un charriot. Récuperez votre chien et tenez vos documents à portée de main pour le contrôle. Dans certains pays, on regarde rapidement les papiers et on vous laisse partir. Dans d’autres il faut passer par un bureau d’inspection (des fois il y a des frais à payer), et certains appliquent des règles de quarantaine. Assurez-vous de respecter à la lettre les réglements du pays de destination pour éviter tout problème à l’arrivée. Ils n’hésiteront pas à placer votre chien en quarantaine ou à le renvoyer a son pays d’origine à vos frais.

Une fois à l’extérieur de l’aéroport, prenez un moment pour promenez votre chien et surtout lui donner de l’eau. Il sera probablement déshydraté surtout après un long voyage. Ne vous inquiétez pas s’il ne fait pas ses besoins tout de suite. Quelques câlins et mots doux pour le rassurer et vous voici prêts à profiter de vos vacances!

Une question? Une expérience à partager? Laissez-moi un commentaire 🙂

Lire la première partie de l’article: avant le voyage

Découvrez les conditions de transport d’animaux sur AIR FRANCE.

Photos & contenus @ The Tropical Dog 2015-2017. 

Suivez-nous sur  logo facebook   logo-insta   

5 Comments

  • Cora dit :

    Bonjour 🙂
    Merci beaucoup pour tout ces renseignements. C’est hyper rassurant d’avoir autant de détails.
    Avez vous déja pris le ferry avec votre animal ?
    Bonne continuation et pleins de supers voyages

    • Bonjour Cora! Merci beaucoup! Je suis contente que l’article vous ait plu! Alors, depuis qu’on vit en Colombie, Shark est montée sur un voilier, un catamaran, un bateau à moteur et un canoe 🙂 Mais on n’a pas encore essayé le ferry! Si la compagnie accepte, je pense que ma chienne n’aurait pas de souci. Il faut juste s’assurer que la compagnie ne vous oblige pas à enfermer le chien dans des cages situées au niveau du garage à voitures. J’ai lu sur certains forums qu’avec la chaleur et le bruit, ca pouvait être dangeureux pour nos toutous. Vous avez déjà voyagé avec votre chien?

  • Super intéressant, merci pour cet article ! Je note 🙂

  • Mathilde dit :

    Bonjour et merci pour cet article! Je m’apprête à voyager (dans quelques mois) avec mon sharpei/Mastiff qui aura 7 mois environs et je stress à fond… On habite en Grèce et on va visiter ma famille en France mais il n’y a pas de vols directs et comme mon chien n’est pas vraiment calme, je l’imagine déjà devenir fou dans sa cage en soute !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *